En collaboration avec Denise Reynolds, Agente des droits de la personne à l’UCET

‘Faire de la santé mentale et du bien-être une priorité mondiale’

La pandémie n’ayant pas fini de provoquer toutes sortes de ravages sur notre santé mentale, la possibilité de se reconnecter grâce à la Journée mondiale de la santé mentale 2022 nous donnera l’occasion de relancer nos efforts pour protéger et améliorer la santé mentale.

De nombreux aspects de la santé mentale ont été remis en question, Déjà avant même la pandémie de 2019, on estimait qu’une personne sur huit dans le monde vivait avec un trouble mental. Dans le même temps, les services, les compétences et les financements disponibles pour la santé mentale restent insuffisants et sont bien en deçà des besoins, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

La pandémie de COVID-19 a déclenché une crise mondiale de santé mentale, réhaussant le stress à court et à long terme et sapant la santé mentale de millions de personnes. Selon les estimations, les troubles anxieux et dépressifs ont augmenté de plus de 25 % au cours de la première année de la pandémie. Dans le même temps, les services de santé mentale ont été gravement perturbés, et l’écart de traitement des troubles mentaux s’est creusé.

La dépression et les troubles anxieux sont des maladies mentales courantes qui ont un impact sur notre capacité à travailler, surtout de manière productive. Dans le monde, plus de 300 millions de personnes souffrent de dépression, principale cause d’invalidité, et plus de 260 millions vivent avec des troubles anxieux, nombre d’entre elles victimes de ces deux maladies. Selon une étude récente menée par l’OMS, la dépression et les troubles anxieux coûtent chaque année à l’économie mondiale 1 000 milliards de dollars en perte de productivité.

  • Saviez-vous que les maladies mentales sont plus répandues que le cancer, le diabète ou les affections du cœur ?
  • Les troubles du comportement sont désormais la première cause d’invalidité dans le monde, dépassant toutes les autres maladies.

La stigmatisation et la discrimination constituent toujours et encore un obstacle à l’inclusion sociale et à l’accès aux soins appropriés, aussi est-il important que nous puissions tous jouer notre rôle en promouvant davantage les interventions préventives en matière de santé mentale qui fonctionnent. La Journée mondiale de la santé mentale est l’occasion de le faire collectivement. Nous imaginons un monde dans lequel la santé mentale est valorisée, promue et protégée, où chacun a une chance égale de jouir d’une bonne santé mentale et d’exercer ses droits fondamentaux, et où chacun peut accéder aux soins de santé mentale dont il a besoin.

Au cours de notre vie adulte, nous passons une grande partie de notre temps à nos lieux de travail. L’expérience que nous y vivons constitue l’un des facteurs déterminant notre bien-être général. Les employeurs et les gestionnaires qui mettent en place des initiatives sur le lieu de travail pour promouvoir la santé mentale et soutenir leur personnel souffrant de troubles mentaux constatent des gains non seulement de leur santé mais aussi de leur productivité au travail. En revanche, un environnement de travail négatif peut entraîner des problèmes de santé physique et mentale, une consommation nocive de substances ou d’alcool, en plus de mener à l’absentéisme et à une perte de productivité.

Les inégalités sociales et économiques croissantes, les conflits prolongés, la violence et les urgences en matière de santé publique affectent des populations entières, menaçant les progrès vers un meilleur bien-être. Il est choquant de constater que 84 millions de personnes dans le monde ont été déplacées de force en 2021. Nous devons renforcer la valeur et l’engagement que nous accordons à la santé mentale, que ce soit aux niveaux des individus, des communautés et des gouvernements, et assortir cette valeur d’un engagement et d’un investissement accrus de la part de toutes les parties prenantes, dans tous les secteurs. Nous devons renforcer les soins de santé mentale afin de répondre à l’ensemble des besoins dans ce domaine grâce à un réseau communautaire de services et d’aides accessibles, abordables et de qualité.

À l’UCET, nous encourageons nos membres à prendre un moment aujourd’hui, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale 2022, et à tendre la main à un confrère ou une consoeur, un membre de la famille, un(e) ami(e) ou un(e) collègue.

‘Tout le monde mène une bataille dont vous ne savez rien. Soyez gentil, toujours’. Robin Williams


Source : https://cmha.ca/fr/