La situation en constante évolution résultant du nouveau coronavirus a déjà eu de nombreux impacts sur nos membres. Vous trouverez ci-après un bref résumé de ce que certains de nos membres vivent à ce jour.

Situation générale

De nombreux milieux de travail comptent des membres qui ont voyagé et ont donc dû s’auto-isoler. Nous avons, par exemple, connaissance d’un site qui surveille 18 membres. Nous n’insisterons jamais assez sur l’importance de se laver les mains pour votre sécurité et celle des personnes qui vous entourent.

Nombreux sont les membres qui travaillent dorénavant à domicile, une situation qui présente des avantages et des inconvénients. En effet, les membres essaient de trouver un juste équilibre entre leur vie à la maison et leurs obligations professionnelles, alors qu’ils sont entourés de leur famille. Beaucoup d’entre nous n’avaient jamais prévu de travailler depuis notre domicile, ce qui nécessite de s’organiser en conséquence. Voici un article contenant des suggestions sur la façon depuis chez soi :

Cliquez ici

Pour ceux et celles d’entre nous qui vivent une situation critique, votre syndicat travaille avec votre employeur pour s’assurer que votre santé et votre sécurité sont garanties. Pour cela, il vous faut disposer de l’équipement de protection dont vous pourriez avoir besoin pour faire votre travail.

Conseil du Trésor

  • Nous sommes en discussion avec de nombreux employeurs qui relèvent du Conseil du Trésor pour déterminer les employé(e)s qui sont critiques. Veuillez noter que l’expression « être jugé(e) essentiel(le) » fait spécifiquement référence aux conventions collectives, et n’est pas applicable dans le cas en l’espèce.
  • Si vous pensez pouvoir travailler à distance, et que votre employeur « fait de la résistance », veuillez contacter votre vice-président(e) régional(e).
  • L’accès à diverses technologies telles que les conférences et autres réseaux présente quelques difficultés. Veuillez travailler avec vos équipes informatiques et vous assurer de bien documenter les tentatives que vous faites pour régler tout problème technologique que vous rencontrez pour vous connecter.
  • Si les membres n’ont d’autres choix que celui de se rendre à leur lieu de travail, dans ce cas les employeurs essaient d’adapter les horaires pour limiter toute exposition à d’autres personnes, et ont renforcé leurs procédures de nettoyage.
  • Certains membres rencontrent des difficultés avec leurs cadres intermédiaires malgré les accords conclus avec les cadres supérieurs. Si tel est le cas, veuillez contacter immédiatement votre vice-président(e) régional(e).
  • Parcs Canada a fermé tous ses sites publics. Les membres responsables de la gestion des eaux sont considérés comme essentiels.
  • Des protocoles ont été mis en place pour que nos membres gardiens/gardiennes de phare, dont le travail s’effectue en isolation par nature, puissent recevoir la livraison des fournitures nécessaires et se rendre à un phare ou en revenir.

Secteur privé

  • Comme l’a annoncé le Premier ministre, tous les ports sont ouverts. Nous demandons à nos membres qui travaillent à ces endroits, s’ils ont des préoccupations, de contacter immédiatement le/la vice-président(e) de leur région.
  • Les membres de la Société des transports du Nord Limitée (STNL) sont considérés comme critiques, mais ils peuvent néanmoins s’absenter pour s’occuper d’une personne malade ou s’ils sont eux-mêmes malades.
  • Pour ce qui est de nos aéroports, la réduction et l’annulation des vols sont synonymes de peu de travail pour nos membres. Pour l’instant, une grande partie du personnel administratif et non essentiel travaille à domicile. Certains employeurs ont indiqué que si cette situation se prolonge, ils devront envisager le partage du travail. Les membres de Swissport Inc. ont déjà connu un licenciement à hauteur de 50 %. De nombreux aéroports travaillent avec notre syndicat pour trouver des moyens d’éviter d’éventuelles réductions de personnel.
  • Il est tout à fait raisonnable de s’attendre à ce que les employeurs examinent l’impact sur leurs organisations ; nous avons tous entendu parler de nombreux licenciements. Sachez que si cela touchait nos membres, votre syndicat ferait respecter les droits relatifs aux licenciements tels qu’ils sont inscrits dans votre convention collective.

Pendant cette période d’instabilité, votre syndicat fait de son mieux pour être en contact avec la cinquantaine d’employeurs pour lesquels vous travaillez. Alors que COVID-19 évolue dans tout le Canada, nous essayons de trouver des moyens de faire en sorte qu’il ait un impact minimal sur votre santé et votre travail.

Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant une situation particulière à votre lieu de travail ou un grief, veuillez contacter votre vice-président(e) régional(e).