Le Congrès a débuté le dimanche 18 juillet par des mots de bienvenue de Lilyrose Meyers, enseignante et détentrice du savoir métis, qui a ensuite demandé une bénédiction sur l’assemblée alors que les délégué(e)s sont réuni(e)s pour accomplir l’important travail de notre Union.

Les délégué(e)s ont ensuite entendu le rapport du président national, dans lequel il souligne les divers travaux accomplis en leur nom par l’Exécutif national, les améliorations apportées aux communications entre le bureau national et les sections locales, et aussi entre les différents groupes de travail, ainsi que l’impact de la COVID-19 sur nos membres. Il y précise entre autres que l’Exécutif national a examiné sa façon de travailler et la manière de maintenir la pertinence de l’Union à l’avenir. Il a fait remarquer qu’en dépit de toutes les réalisations, il restait encore bien du travail à accomplir. En guise de conclusion, le confrère Clark a remercié tous les membres pour leur formidable travail tout au long de cette période sans précédent de notre histoire. Pour lire tous les rapports des membres de l’Exécutif national et de l’agente des droits de la personne, veuillez cliquer ici.

C’est par la suite le lundi 19 juillet, que les membres ont adopté qui fera une grande différence dans le bureau national. L’UCET a maintenant six vice-présidentes régionales ou vice-présidents régionaux élue-s et rémunéré-e-s à plein temps, désigné-e-s comme suit :

  • Atlantique
  • Québec
  • Ontario
  • Région de la capitale nationale (nouveau)
  • Prairies/Nord
  • Pacifique

De plus, l’agent(e) des droits de la personne maintenant un membre votant de l’Exécutif national.

Budget

Dimanche le 18 juillet, le Congrès a adopté la proposition de budget pour la période 2022-2023. Les points saillants comprennent une réduction des cotisations pour tous les membres pendant ce cycle.

Présentation du président national de l’AFPC, Chris Aylward

Le 19 juillet, les membres ont pu entendre l’exposé liminaire du confrère Chris Aylward, président national de l’AFPC. Le confrère a souligné que le travail en solidarité dans cette pandémie est très important. De nouveaux outils pour l’engagement des membres doivent être pensés et mis en place. Tout le travail que les unions entreprenaient durant les dernières années doit être repensé et reconstruit de façon différente. Une partie des membres de l’UCET et de l’AFPC travaillent maintenant de la maison et l’autre parti est des travailleurs essentiels qu’il faut supporter dans ces temps difficiles étant donné qu’ils mettent leur vie en jeu tous les jours.

Confrère Aylward a souligné que les aéroports sont la clé afin de faire fonctionner le Canada de nouveau et c’est en partie pourquoi il appuie fortement les membres de l’UCET qui travaillent ou travaillaient dans ce milieu. Ils appuient des événements importants comme les nouveaux membres à l’aéroport de Calgary, la nouvelle convention collective des pompiers de l’aéroport de Québec, les manifestations des membres du pilotage des Grands Lacs et bien d’autres.

Plusieurs questions ont été posées par les membres concernant plusieurs enjeux politiques incluant le travail à la maison et Phénix. Chris Aylward s’engage à être présent à toutes les démarches que l’UCET aura besoin de l’AFPC afin de passer au travers cette crise mondiale et toutes les batailles pour défendre les droits des travailleurs de nos membres.

Présentation de Larry Rousseau, vice-président exécutif du CTC

Le confrère Larry Rousseau était le conférencier principal du mardi 20 juillet. Il a commencé son discours par remercier l’AFPC et l’UCET pour l’appui de ses syndicats dans sa carrière en tant que militant. C’est la première fois qu’il y a 3 femmes élues au CTC; confrère Rousseau est très fier de cet événement historique.

La pandémie a été un grand bouleversement, mais le confrère Rousseau insiste sur le fait de planifier une forte relance. Bientôt les élections fédérales auront lieu et il faut demander des comptes aux dirigeants et dirigeantes politiques pour leur demander ce qu’ils ont fait et ce qu’ils vont faire pour les travailleurs canadiens.

Le CTC a organisé pour la fête du Travail, le 6 septembre prochain, une campagne ayant comme thème : On s’emploie à la relance. Plusieurs Canadiens ont mis en danger leur vie et les employeurs se sont enrichis. Certains employeurs en ont même profité pour diminuer les salaires. Il mentionne que 2 millions d’emplois au Canada ne reviendront probablement jamais. C’est pourquoi le confrère Rousseau et son équipe au CTC veulent inciter les dirigeants politiques à mettre le cœur à la relance. Les travailleurs canadiens méritent d’être traités avec respect. Le CTC a pris le temps de créer une plateforme web au https://plancanadien.ca/ avec toutes les demandes pour la relance d’un plan. La présentation s’est terminée avec plusieurs questions qui ont été posées par les membres.

 

Merci à tout le monde pour le travail accompli ces derniers jours. Nous vous tiendrons au courant bientôt des résultats des élections qui ont lieu aujourd’hui.

 

L’équipe de l’UCET