Annonce radio

Pour télécharger le pdf (version anglaise seulement)

 

Cliquez ici

 

Géré par Transports Canada, l’aéroport de Wabush (YWK), à Terre-Neuve-et-Labrador, dispose actuellement d’un service de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéronefs (SLIA) de petite taille mais fort essentiel. Il dessert les communautés éloignées de Wabush et de Labrador City, à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que Fermont, au Québec, et constitue un lien de transport essentiel pour leurs habitants.

Transports Canada envisage de supprimer le SLIA à YWK. Nous pensons que cette décision repose sur des motifs bureaucratiques et n’a rien à voir avec la sécurité des voyageurs ou des communautés voisines.

L’une des raisons invoquées par les exploitants d’aéroports comme Transports Canada pour justifier l’élimination du SLIA est la réduction de ce que l’on appelle les mouvements d’aéronefs prévus. Ce chiffre ne reconnaît toutefois pas les vols affrétés qui utilisent l’aéroport. En termes simples, un aéroport peut avoir 10 mouvements d’avions réguliers, mais peut recevoir 10 autres mouvements d’avions affrétés. Du fait que la loi stipule que seuls comptent les mouvements d’avions réguliers, les services comme celui de la lutte contre les incendies sont basés sur 10 mouvements d’avions et non sur le total de 20.

Les communautés de Labrador Ouest et de Fremont méritent mieux, et devraient notamment avoir accès à des pompiers/pompières spécialisé(e)s dans la lutte contre les incendies d’aéronefs, au même titre que tout le monde au Canada.

L’UCET fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher l’élimination des pompiers/pompières à YWK. Dans un premier temps, nous avons écrit au ministre des Transports, Marc Garneau, pour lui demander d’expliquer pourquoi cela est même envisagé.

Nous mettrons à jour notre site web au fur et à mesure que les choses progresseront.

Pour voir la traduction de la lettre envoyer au ministre des Transports, Marc Garneau

Cliquez ici